Commit 59aed399 authored by Philémon POUX's avatar Philémon POUX

Etat de l'art sur les vagues de chaleurs

parent afee3367
......@@ -27,7 +27,7 @@ Il résulte de la lecture de ces articles qu'étudier la distribution de l'expos
\section{Détection des vagues de chaleur}
\label{sec:Détection des vagues de chaleur}
Il existe différentes méthodes pour détecter et caractériser des vagues de chaleurs. Il existe une composante temporelle importante dans la définition d'une vague de chaleur qui est souvent caractérisée par une température dépassant un seuil pendant un certain nombre de jours. Ces seuils peuvent être variables et les plus fréquents sont \parencite{raei_ghwr_2018} :
Il existe différentes méthodes pour détecter et caractériser des vagues de chaleurs. La composante temporelle est importante dans la définition d'une vague de chaleur qui est souvent caractérisée par une température dépassant un seuil pendant un certain nombre de jours. Ces seuils peuvent être variables et les plus fréquents sont \parencite{raei_ghwr_2018} :
\begin{description}
\item [Seuil absolu :] il s'agit ici d'une définition absolue des vagues de chaleurs ne dépendant ni du lieu ni de la date.
......@@ -38,15 +38,20 @@ Il existe différentes méthodes pour détecter et caractériser des vagues de c
Il convient de noter que ces différentes méthodes peuvent être appliquées au la température maximale, à la température minimale ou à la température moyenne journalière. Le nombre de jours varie souvent entre 2 et 10 \parencite{raei_ghwr_2018}.
De nombreuses études caractérisant les distributions de vagues de chaleur en Europe utilisent un seuil relatif à la distribution de températures. Parmi celles-ci, nous pouvons citer \cite{stefanon_heatwave_2012,russo_top_2015}. Ces derniers ajoutent notamment à la définition présentée ci-dessus une composante spatiale. Pour qu'un lieu soit considéré en vague de chaleur à une date donnée, il faut qu'une fraction $\alpha$ du territoire autour du point (ici un carré de côté $L$) soit au dessus du percentile. Un évènement est de plus défini par sa cohérence spatiale; c'est-à-dire que qu'il faut que d'un à jour sur l'autre de l'épisode, il y ait un recouvrement d'au moins 40\% du territoire concerné.
De nombreuses études étudiant les distributions de vagues de chaleur en Europe et les caractérisant utilisent un seuil relatif à la distribution de températures. Parmi celles-ci, nous pouvons citer \cite{stefanon_heatwave_2012,russo_top_2015}, \citename{stefanon_heatwave_2012} ajoute à la définition présentée ci-dessus une composante spatiale. Pour qu'un épisode soit considéré vague de chaleur, il faut les conditions de température soient vérifiées dans 60\% d'une zone centrée sur le lieu étudiée et que, d'un jour au suivant il y ait 40\% de surface affectée en commun.
Notons enfin que MétéoFrance utilise une méthode différente pour la détection de vagues de chaleur en France. Bien que cette méthode soit fondée sur un seuil absolu défini pour la France, elle peut être adaptée en une méthode relative \parencite{ouzeau_heat_2016}.
Une fois les vagues de chaleurs détectées, plusieurs indicateurs peuvent être utilisés pour en définir l'intensité, nous reviendrons sur ce point dans la \nameref{ch:Discussion}. Leur méthode est fondée sur trois températures seuils : Une température de détection $T_\mathrm{pic}$ (99,5\ieme{} percentile), une température de début et de fin $T_\mathrm{deb}$ (97,5\ieme{} percentile) et une température d'interruption $T_\mathrm{int}$ (95\ieme{} percentile \footnote{Ces seuils sont sur la distribution de tout l'été}). Dès que la température dépasse $T_\mathrm{pic}$, on identifie une vague de chaleur dont le début est les premier jour dépassant $T_\mathrm{deb}$. La vague de chaleur prend fin quand la température passe en dessous de $T_\mathrm{deb}$ pendant 3 jours ou en deça de $T_\mathrm{int}$. Cette méthode combine donc trois températures pour être plus proche du ressenti des vagues de chaleurs en France et permet une classification et représentation des vagues de chaleurs.
En ce qui concerne la température et le choix des paramètres à utiliser, \cite{raei_ghwr_2018} recommande de les adapter à la question de recherche.
Si la température est souvent retenue pour les vagues de chaleur \parencite{russo_top_2015,diaz_comparison_2015}, nous avons choisi d'également inclure dans notre étude la température minimale, à l'instar de \cite{barbier_detection_2017,steffen_heatwaves_2014}. Parmi les raisons raisons motivant notre choix, les travaux de \cite{laaidi_impact_2012} sur la canicule de 2003 soulignent les conséquences des températures minimales élevées sur la santé, notamment dans les villes. L'Europe étant largement urbanisée \parencite{eurostat_eurostat_2018}, il nous a semblé pertinent d'étudier également les températures minimales. Enfin, \cite{davy_diurnal_2017} soulignent que les températures nocturnes augmentent plus vite que les températures diurnes.
\section{Vulnérabilité des populations}
\label{sec:Vulnérabilité}
Afin de cibler les populations vulnérbles aux vagues de
Afin de cibler les populations vulnérbles aux vagues
\section{Indice de Sévérité}
\label{sec:Indice de sévérité}
% \section{Indice de Sévérité}
% \label{sec:Indice de sévérité}
\section{Analyse Spatiale}
\label{sec:Analyse spatiale}
No preview for this file type
Markdown is supported
0%
or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment